logo

Les arènes de Lutèce

La ville gallo-romaine de Lutèce, ancêtre de Paris, possédait des Arènes. Aucun plan de Paris, pas même le plus ancien, ne montre ce monument. Seuls des écrits datant de 1180 relevaient son existence, vers 1310, et le vignoble du ” clos des Arènes “, indiquait aussi sa présence, vers 1285.
Les Arènes de Lutèce étaient jusqu’au 19ème siècle une image incertaine, dont rien ne semblait subsister, ensevelies sous des amas de terre. Abandonnées au IVe siècle, c’est par le plus grand des hasards que ces arènes sont retrouvées quinze siècles plus tard, lorsque, en 1869, la Compagnie générale des omnibus décide de construire un dépôt dans le Quartier latin.

Un peu d’histoire
Situées dans le Quartier latin, les arènes sont entre le Ier et la fin du IIe siècle. Leur époque a pu être facilement établie grâce à la découverte de pièces de monnaie. L’édifice date du premier siècle de notre ère.
Elles pouvaient contenir environ 15 000 personnes. À l’origine, leurs dimensions étaient de 132 mètres de long et 100 mètres de large. On peut encore voir l’emplacement de la loge des acteurs, la plateforme de la scène et des éléments lapidaires. Les Arènes de Lutèce et les Thermes de Cluny (Musée de Cluny) sont les seuls témoignages de la période gallo-romaine encore visibles à Paris.

C’est en perçant la rue Monge (entre 1860 et 1869), qu’on fit une incroyable découverte, en 1870. Des squelettes, des poteries, des bas-reliefs et surtout le mythique amphithéâtre antique furent mis à jour, dans un enthousiasme général. Le tout Paris se mobilisa alors pour sauvegarder ces ruines extraordinaires. Mais Napoléon III n’était pas prêt à dépenser la somme nécessaire à l’époque pour les restaurer. Les Arènes furent recouvertes de nouveau et oubliées.

La Compagnie Générale des Omnibus, qui était propriétaire du terrain, récupéra son bien et s’installa, vacant paisiblement à ses occupations, jusqu’en 1883, la puissante compagnie n’ayant que faire de l’archéologie. Pour la forme, elle accepte de laisser quelques archéologues, dont le père de l’archéologie parisienne Théodore Vacquer, déblayer le terrain et étudier les vestiges avant de les recouvrir pour achever la construction de son hangar.

C’est alors que le percement d’une nouvelle rue ranime le débat. Sous l’impulsion de l’opinion publique et de Victor Hugo qui adresse une lettre pleine de verve au Conseil municipal, la Ville rachète plusieurs terrains du quartier et entame une seconde campagne de fouilles. Les nouvelles fouilles remontèrent d’autres objets et cette fois un squelette de 2,10m ! Il faudra encore attendre la destruction du dépôt d’omnibus en 1913 pour que la partie nord soit (à nouveau) déblayée.
Les Parisiens sont passionnés par cette découverte et un certain docteur Capitan finança en 1917-1918 sa restauration tant attendue. Le site restauré est tel qu’on peut encore le découvrir aujourd’hui.

C’est le seul édifice, de l’époque romaine, avec les thermes de Cluny qui soit aussi bien conservé dans la capitale.
Contrairement aux idées reçues, il ne s’agit pas exactement d’un amphithéâtre, mais d’un demi amphithéâtre. De ses 15 000 places (Paris ne comptait alors que 20 000 habitants !) les spectateurs pouvaient contempler un magnifique panorama sur la Bièvre et la Seine. Assis sur les gradins supérieurs, les esclaves pouvaient assister aux spectacles de cirque (combats de bêtes fauves, de gladiateurs et peut-être de chrétiens) ou aux pièces de théâtre (tragédie d’Aristophane, de Plaute…), aux côtés des pauvres et des femmes, abrités l’été par un voile de lin (velarium), qui les protégeaient de la chaleur, tandis que les dignitaires occupaient les gradins inférieurs.

Sur la gauche, des anciennes cages à animaux.

Mais pourquoi le temps finit par oublier ses arènes ? Les Barbares sévissaient alors dans toute l’Europe et ils déferlèrent sur Lutèce vers 285, obligeant les habitants de la jeune cité à se protéger. Ils se mirent à construire une enceinte qui encerclait l’île de la Cité, en utilisant les pierres déjà taillées des arènes. En ruines, elles furent transformées en nécropole, puis peu à peu délaissées et effacées des mémoires.

Mais elles ont retrouvé aujourd’hui leur vocation originale et tentent de faire revivre un passé trop longtemps oublié.
Il faut se faufiler à travers une petite porte de la rue Monge, dans le 5e arrondissement de Paris pour accéder aux Arènes de Lutèce. Un espace à ciel ouvert, où il est possible de se promener, de s’assoir sur un banc au calme ou encore de jouer aux boules.

Classées aux Monuments Historiques
Le théâtre antique resté pratiquement intact et est aujourd’hui un jardin ouvert au public qui abrite près de 7 000 arbustes et plantes. Un petit chemin permet de se promener tout autour de cet amphithéâtre.

Faux de Verzy, ” Arbre remarquable “

Ce hêtre dit “tortillard” pousse en forêt de Verzy près de Reims, d’où l’origine de son nom, fau en ancien français désignait le hêtre. En hiver, son architecture tourmentée se dévoile, son tronc et ses branches sont tordus, coudés, torsadées, et les branches retombent au sol. En été, il est recouvert d’un épais parasol de feuilles très denses. Ce faux de Verzy aux arènes de Lutèce a été planté en 1905. Ce curieux hêtre tortillard de deux mètres de haut a un tronc noueux et difforme, ses branches tordues et retordues sur elle-mêmes s’entrelacent et la cime est en parasol.  

Les Arènes de Lutèce sont classées aux Monuments Historiques et reçoivent régulièrement des compagnies théâtrales et des manifestations en tout genre. Les amateurs de boules ou de football pourront s’adonner à leur sport favori, pendant que les enfants peuvent profiter du square Capitan. Les autres pourront s’allonger sur les pelouses qui sont accessibles.

Arènes de Lutèce

49 rue Monge Paris 5

Sources :
Paris Zigzag
Ville de Paris

66 commentaires pour “Les arènes de Lutèce”

  1. Je découvre ces arènes, elles ont encore de beaux restes . Magnifique cet hêtre dit tortillard, il y en à un beau à l’arboretum du château d’Harcourt .

  2. Je n’avais pas vu cet article ni reçu de NL… cela aurait été dommage pour moi de l’avoir raté ! c’est tellement étonnant et beau à voir. C’est vrai qu’il est étonnant cet arbre
    Bisous
    Am

  3. Bel endroit que je n’ai jamais visité lorsque je vivais à Paris. Merci de ce partage qui me donne une idée du lieu. Bises

  4. Salut

    Le temps s’arrange et les oiseaux sont de sortie.

    La Tiotte a fait des beignets et les petits enfants vont se régaler.

    Bonne journée

    On ne rate pas l’humour du mercredi

  5. Oh ! les arènes de Lutèce, un joli retour à l’époque Antique de notre histoire ou les hommes savaient bâtir des lieux fabuleux comme des théâtres ou des cathédrales .Incroyable que ce vestige ne fut découvert qu’en 1870 grâce à la constriction d’un dépôt dans le Quartier latin sous Napoléon III : Une sacrée découverte qui modifia la donne . Merci pour ton récit historique qui me passionne. Merci Francine

  6. Bonjour Francine, c’est vrai qu’ hier nous avons eu un temps de printemps.
    Mais je pense que ce n’est pas trop bon pour les fruitiers?
    Car l’hiver n’a pas signé son arrêt!
    Je te souhaite une belle journée en ce jour du mardi gras.
    Bisous.

  7. Bonsoir Francine
    Alors là, je découvre. Je ne savais pas qu’il y avait des arènes à Paris, ou tout du moins qu’il en restait des traces.
    Je ne me souviens pas les avoir vues un jour !!
    Je rechercherai pour essayer d’y aller.
    J’espère que tu vas bien
    Passe une douce soirée
    Bisous
    @lain

  8. Bonjour Francine, il fait beau par chez toi?
    Ici il y a du brouillard et du froid.
    Les nettoyages sont utiles et il faut les faire, moi j’ai bien nettoyé notre
    poêle samedi et il est reparti pour chauffer hier soir car on savait que le froid revenait.
    Je te souhaite une belle journée.
    Bisous.

  9. Bonjour Francine, un lieu chargé d’histoire. J’ignorais totalement l’existence de ces arènes de Lutèce, merci pour les belles photos et les nombreuses explications très intéressantes. Vraiment curieux cet hêtre ! Gros bisous et bon dimanche, fanfan

  10. Bonjour,
    Ils sont encore beaux les restes de ces arènes

    On a un temps maussade et la pluie est annoncée pour la semaine à venir.

    Au moins on ne manquera pas d’eau.

    Je vous souhaite une bonne semaine

    On ne rate pas l’humour du dimanche !

  11. Bonjour Francine, ma petite visite matinale avant d’aller déjeuner chez mon fils ainé
    pour y fêter trois anniversaires (on regroupe) “rire”.
    Je te souhaite de passer une belle journée.
    Bisous.

  12. Il n’ y a pas de quoi se prendre des coups de soleil, mais c’ est agréable de sortir !
    Je te souhaite une bonne fin de semaine
    Bisous

  13. Bonjour Francine, voilà c’est samedi, pour nous ce ne sera pas d’aller dans l’arène
    mais sur le marché surtout avec cette douceur matinale.
    Je te souhaite de passer une belle journée.
    Bisous.

  14. Je ne manquerai pas d’une faire une petite visite à l’occasion, dès ce printemps, pour faire une comparaison avec celle de Nîmes, en bon Nîmois que je sui.

    Merci, Francine, je ne savais qu’elles étaient aussi faciles d’accès.

  15. Bonsoir Francine. J’aime beaucoup ce hêtre tortillard. Ces arènes sont bien conservées. Bonne soirée et bisous

  16. Eh ben dis donc Francine…reste plus grand-Chose de la ville Gallo-romaine de Lutèce…que je découvre grâce à toi et suis surpris par cet entassement de briques si bien alignées…
    Bonne soirée !
    Gilbert

  17. Kikou Francine,
    C’est une sacré histoire que celle de cette découverte de ces arènes.
    Impressionnant aussi la découverte de ces pièces de monnaie, squelettes et poterie.
    Cela permet un peu de dater ces arènes entre le 1er et fin du 2è siècle.
    C’est au fur et à mesure des découvertes qu’ont a pu faire une datation.
    Merci Francine de nous avoir fait connaître encore ce coin de Paris.
    Bisous et bonne soirée ♥

  18. Bonjour Francine oui comme dit mon ami Florentin une page d’histoire tout à fait curieuse en faite je ne connaissais pas du tout ces arènes de Lutèce à Paris , merci de nous le faire partager et connaitre son histoire bien complète oui dans Paris il y plusieurs endroit ou l’on à retrouvé de nombreux vestiges de cette époque , Avé Cézanne lol …
    Curieux cette arbre hêtre tortillard je n’en avais jamais vu.
    Ici on à le beau temps en ce moment et les jours rallongent c’est top , passe une très bonne soirée et un très bon week end ,bisous.

  19. Oh ! les arènes de Lutèce, un joli retour à l’époque Antique de notre histoire ou les hommes savaient bâtir des lieux fabuleux comme des théâtres ou des cathédrales .Incroyable que ce vestige ne fut découvert qu’en 1870 grâce à la constriction d’un dépôt dans le Quartier latin sous Napoléon III : Une sacrée découverte qui modifia la donne . Merci pour ton récit historique qui me passionne. Merci Francine !

  20. Bonjour Francine.
    Tes articles me font découvrir des aspects de Paris que je n’ai jamais connus car, lorsqu’on y travaille, on ne revient pas en weekend pour s’y promener … dommage !
    Sur le net, on trouve de tout et même des gens peu sympathiques, comme dans la vie..
    Ici, comme d’habitude, gelée matinale puis grand soleil.
    Pour ma part, visite chez mon dentiste; cet après-midi, ce sera le vétérinaire pour Scybel (rappel piqure)
    Gilbert et Bernadette

  21. Bonjour Francine
    Ce hêtre tortillard est une merveille, j’aime l’architecture de ces arènes et surtout la beauté de ces grands arbres et leurs branches, merci pour ce beau partage photos et article.
    « Il n’y a pas de bonheur plus grand que d’être aimé par ses semblables et de sentir que votre présence est une joie pour eux »
    Avec cette citation positive je te souhaite un bel après-midi mais également un délicieux week-end gorgé de douceur, soleil et de bonheur et je te fais de gros bisous ensoleillés de l’île intense.

  22. Bonjour Francine, oui je pense que cela devait être des escalier mais qu’il y a une grande partie manquante de cette construction de porte.
    Je te souhaite de passer une belle journée.
    Bisous.

  23. Bonjour Francine,
    c’est avec plaisir que j’ai regardé toutes tes photos des arènes de Lutèce.
    J’y suis allée avant de quitter Paris en 1972.
    Bon jeudi, bons baisers

  24. un intéressant billet d’histoire relatif aux Arènes de Lutèce Francine

    une belle découverte pour moi

    de bien jolies photos et des informations détaillées

    merci pour ce joli partage

    bonne journée

  25. Très belles ces arènes. C’est souvent que les amphithéâtres ne sont que des demis-amphis …A Marseille aussi on fait encore des découvertes dès qu’il y a une construction, c’est ainsi pour toutes les grandes villes qui ont été bâties sur des villes anciennes, les traces de la présence des romains sont partout finalement et celles que l’on retrouve le plus facilement sont celles qui sont dans les campagnes et encore faut-il y tomber dessus ! Beaucoup de vestiges sont encore inconnus ou ont été détruits. Bisous et une bonne journée

  26. J’ignorais totalement cette longue histoire des arènes! Il est vrai que l’on faisait peu de cas de l’antiquité et c’est un vrai miracle que l’on ait pu récupérer ce site.
    Bises

  27. Bonjour Francine, voilà déjà jeudi le temps passe plus vite que le café dans le filtre!
    Le soucis c’est l’on va irrémédiablement vers le grand départ (rire).
    C’est pour cela qu’il faut en profiter au maximum comme jouer à la pétanque dans cette
    jolie arène.
    Je te souhaite de passer une très belle journée.
    Bisous.

  28. Bonsoir,
    Je connais bien l’endroit, quand j’habiter Paris, c’était moins entretenu, mais le principal c’est qu’il existe toujours !

    Bonne nuit, bisous

  29. Coucou Francine! Il faut être historien ou passionné pour venir passer son temps dans ces arènes de Lutèce , lieu chargé d’histoire… mais pas que… Le hêtre tortillard est magnifique! Merci pour tous ces renseignements et tes superbes photos! Gros bisous !

  30. Une découverte pour moi !Merci pour cet intéressant reportage. Lors de mes venues à Paris (quand je bossais et que je faisais des stages dans la capitale) ça m’aurait intéressée de visiter ces arènes ! Bises. FRANCOISE

    • Merci pour le lien, je le connais, rien de plus par rapport à ce que j’ai écrit, j’ai rédigé un petit mélange des deux sites que je cite

  31. Bonjour Francine
    J’ignorais l’existence de ces arènes, merci pour tes explications, heureusement qu’elles ont été restaurées à l’époque, en fait c’est grâce à l’insistance de Victor Hugo !
    Le fau … figure toi que c’est comme ça qu’en patois limousin on appelle le hêtre
    Merci pour ton partage
    Bises, bonne fin de journée

  32. Plaisir de revoir cet endroit que j’ai pas mal fréquenté à un moment lorsque je prenais le temps de traîner de ce coté. Intéressantes explications et tes photos sont apaisantes, l’hiver va bien aux arènes. Tu as raison, le temps passe et l’oubli s’installe mais au fond c’est peut être cet oubli qui a préservé ces lieux ? En octobre dernier nous étions assis dan un amphithéâtre à Pompéi, c’était émouvant et il n’y avait pas foule de touristes
    (Pas beaucoup d’enthousiasme de mon coté pour publier sur mon blog)
    Bises

  33. Bonjour Francine, superbes billet et photos sur ces arènes si bien décrit. J’aime tes découvertes. J’aime beaucoup la forme du hêtre tortillard. Lorsqu’il aura ses feuilles, ce sera magnifique.
    Gros bisous et bon mercredi après-midi ♥

  34. Bonjour Francine,
    ces arènes pourraient être transformées en parc !!!
    je vois qu’il y a des bancs , c’est dommage de laisser ça comme ça !!
    Bonne journée, bises

    • mais il y a un parc tout le long du site, j’y retournerai aux beaux jours, quand les arbres seront verts
      je ne comprends pas, c’est un site historique, on doit le laisser en l’état !

  35. Bonjour Francine, il manque les tigres et les lions dans cette arène?
    Il faudrait remettre ces combats en route pour les plus grands malfaiteurs!
    Je te souhaite de passer une très belle journée.
    Bisous.

  36. Bonjour, autres spectacles de nos jours, certes moins sanglants… merci Francine et belle journée, bises jill

  37. BonjorFrancine. C’est complètement suprenant ; tes photos et annotations me font découvrir ces arènes dont je ne soupçonnais même pas l’existence physique ni même ce qui s’y passait l’époque .

  38. Une belle page.Jamais vues mais j’en avais connaissance. Architecturellement simple en regard de celles plus célèbres, elles sont la preuve de la présence humaine très ancienne en ces lieux
    Merci du partage
    Bon Mercredi

  39. Bonjour Francine je connaissais ces arènes mais pas leur histoire car j’avais des cousins qui habitaient rue Monge. Alors merci pour l’histoire et les photos toujours aussi agréable cette balade grâce à toi bisous bonne journée MTH

  40. Coucou Francine,
    Un vrai régal ce matin en parcourant cette page d’histoire si bien illustrée concernant les arènes de Lutèce. Un grand merci.
    Bises et bon mercredi – Zaza

  41. mon com a disparu !!
    je me demande si Laurant Deutsch en parle dans son livre, le ” métronome ” ?
    Ces temps ci sur Arte, on redécouvre des vestiges enfouis sous la terre et le sable !
    Ces arènes de Lutèce sont magnifiques, et miracle, laissées ouvertes au public !
    Dommage qu’ il n’ y ait pas de documents sur les spectacles produits !
    Merci pour ton article, comme pour tes belles photos !
    Passe une bonne journée
    Bisous

    • oui ton comm avait bien disparu ! j’ai les trois livres Métronomes de Laurant Deutsch, il parle bien des arènes de Lutèce !

Abonnez-vous à ma newsletter afin de vous tenir au courant des derniers articles publiés !